Zoom Vernissage de l鈥橝rtiste peintre WADDALL

Et de 3 pour l’artiste peintre WADDALL ! Artiste autodidacte, Alain Ouade de son nom d’artiste Waddall revient sur la terre de ses ancêtres pour exposer le fruit de ses réflexions.

TRANSFORMATION’’, c’est le thème du vernissage qui a été présenté le samedi 13 avril dans l’antre du club jaune et noir, Sol Béni.  Waddall, devant un parterre d’invités dont le parrain  Dje Bi Dje Olivier Vamy, Maire de Zuenoula a édifié par ses tableaux.

Un peu plus d’une quinzaine ont été exposés aussi bien dans le restaurant de l’hôtel Sol Béni que dans son merveilleux jardin. Les invités ont pu découvrir le doigté magique de l’artiste qui se fait le fervent défenseur des richesses africaines.

En effet, il dit s’inspirer de l’art bantou auquel il s’identifie. Mieux, il a dévoilé une technique dont il a seul le secret. Il s’agit du marc du café qu’il utilise dans tous ses tableaux. Ce marc de café qu’il manie à sa convenance et duquel il peut aussi bien obtenir une teinte foncée que claire. Il se veut anticonformiste.

Pour sa 3e sortie, Waddall a baptisé son travail “Transformation’’. Il milite ainsi pour un éveil des consciences africaines. Le sol africain dira-t-il “est riche de ses matières premières’’. Ce vernissage est donc une exhortation à la mise en valeur de ces richesses. Il emboîte d’ailleurs le pas à travers l’utilisation du marc de café comme matériau principal de sa création. 

Waddall rend hommage à plusieurs personnalités qui ont fait de la valorisation de l’agriculture leur cheval de bataille. Bernard B. Dadié, Yves Lambellin ont également été mis à l’honneur.