Zoom Rencontre avec Herv茅 Barbereau

Jamais un sans deux ! L’hypnotiseur Hervé Barbereau était en Côte d’Ivoire pour une seconde fois, où il a donné deux spectacles à couper le souffle.

Quelle relation existe-t-il entre l’hypnose, la magie et le mentalisme ?

Ce sont des métiers différents. Le magicien par exemple a prévu de sortir la dame de coeur de sa poche, c’est sûr qu’il la trouvera. Le mentaliste qui lui utilise des techniques de magie et de mentaliste va vous forcer à trouver la carte qu’il a choisie. Tout ça est bien différent de l’hypnose.

Quelle est la différence entre l’hypnose de spectacle et l’hypnose thérapeutique ?

Il faut dire que la différence se situe au niveau du but que l’on veut atteindre. Milton Erickson a fait des travaux qui ont inspiré plusieurs approches thérapeutiques dont l’hypnose ericksonienne qu’on utilise pour soigner les addictions. Cette forme d’hypnose vise à aider.

L’hypnose de spectacle utilise quant à elle, une technique différente. Cette forme d’hypnose vise à distraire un public, lui procurer de la joie.

L’hypnose thérapeutique a-t-elle le pouvoir de guérison ?

Non. Elle ne permet de soigner aucune maladie. Elle aide plutôt à guérir des addictions notamment l’alcool, le tabac… L’hypnose thérapeutique par contre peut aider une personne à se remettre d’une grande émotion. Elle peut aider une personne à réorienter sa vie sentimentale ou professionnelle.

Etre hypnotiseur nécessite-t-il de posséder un quelconque don ou pouvoir ?

Non pas du tout. Ce sont des techniques que nous utilisons. Il faut beaucoup travailler surtout en les adaptant aux personnes qu’on a en face de soi.

Etes-vous capable d’hypnotiser une personne derrière un écran de télévision ?

Oui c’est très facile. Par contre, ce qui est plus difficile c’est lorsqu’on a une personne au bout du fil. On ne la voit pas donc l’exercice est un peu difficile. Dans les deux cas, dîtes-vous que tout est basé sur la parole.

Vous imposez-vous des limites sur la scène ?

Chacun ayant ses principes, je me suis imposé des limites qui sont les suivantes : on ne dégrade pas les gens, on ne les ridiculise pas. On ne met pas également une femme dans une situation dans laquelle elle ne souhaite pas être. Vous ne me verrez d’ailleurs jamais hypnotiser les enfants. Il faut respecter la personne qui est en face de nous. Mon objectif n’est que de distraire le public.

L’hypnose peut-elle être utilisée à des fins malsaines ?

Effectivement, cela est bien possible. Il y a un pays dont je ne citerai pas le nom où cela est accepté. J’ai même entendu parler d’un avocat aux Etats Unis qui utilisait l’hypnose pour abuser d’une de ses clientes.

L’hypnose peut-elle servir dans la vie active ?

Oui dans plusieurs domaines. Les commerciaux peuvent l’utiliser pour vendre un article. D’ailleurs, les hommes politiques utilisent beaucoup l’hypnose pour véhiculer leurs messages. Dans leur cas, on parle de PNL (Programmation Neurolinguistique).

Quels souvenirs gardez-vous de votre passage en Côte d’Ivoire ?

Je repars le coeur plein de joie. Je ne savais pas qu’ici c’était si chaleureux. Les ivoiriens aiment le partage. Et je garde en mémoire tous ces visages éblouis qui pour la plupart ne croyaient pas à l’hypnose.