Zoom Les aphrodisiaques

La Saint Valentin est la fête de l’amour, du romantisme et du désir. Pendant 24h, la température de la Terre risque de s’élever un tout petit peu. Le but sera de tout faire pour faire plaisir à l’autre et lui témoigner ce qu’on ressent de bien des manières. Pour être sûr que la fin de soirée se passera bien, certains auront recours à des potions magiques.

Les aphrodisiaques tiennent leur nom de la déesse grecque de l’amour et de la sexualité, Aphrodite . Ils sont utilisés depuis la nuit des temps pour stimuler le désir. Sous forme de plantes, racines, épices, ou aliments,  ces substances naturelles ont fait leur apparition officielle au 18eme siècle. Les effets recherchés avec leur utilisation peuvent être multiples et s’exprimer de manière physique ou suggestive. Chaque culture possède ses propres aphrodisiaques qui sont pour la plupart issus de ressources naturelles ou animales.

L’être humain ayant un besoin permanent d’être stimulé pour se dépasser, les aphrodisiaques peuvent aussi être utilisés dans le cadre de l’infertilité. A ce jour, les scientifiques n’ont toujours pas réussi à expliquer ce que provoque l’usage d’un aphrodisiaque. Certains insinueraient donc qu’il a un effet placebo. C’est-à-dire que l’on pense qu’en prenant tel aliment ou telle plante on boosterait notre organisme et c’est donc cette impression qui nous pousse à agir, à nous dépasser.

Peu importe ce qu’en pense la science, les aphrodisiaques ont toujours existé et existeront tant que l’homme sera.

Petit tour des aliments qualifiés d’aphrodisiaque :

Le gingembre :  le plus connu. Il provoquerait un afflux sanguin décuplant l’énergie

L’asperge :  stimulerait la production de testostérone

Le chocolat : possède un pouvoir excitant grâce à ses composantes qui produisent des endorphines 

Les huitres : fort pouvoir sur les hommes grâce à sa richesse en vitamine C et en iode

Le safran : il possède des propriétés stimulantes mais attention à ne pas trop en consommer au risque de déclencher des fous rires nerveux.

Le champagne : avec toutes ses bulles il a une réputation d’être excitant et désinhibant

Petit tour du monde des stimulants :

En Afrique de l’Ouest : les femmes portent des colliers de perles autour des hanches. Parfois le tintement des perles donne un bruit qui entendu par l’homme a un effet excitant. Certaines femmes de l’Ancienne Egypte utilisaient aussi cette pratique. Le cure dents Gouro autant utilisé par les hommes que les femmes, stimulerait les sens.

En Asie : le sang de cobra est très réputé car il insufflerait une forme inimitable au consommateur. Avec la soupe de testicules de taureau ou encore l’aileron de requin, c’est la puissance et fiabilité assurées. Malheureusement, ces espèces en souffrent.

En Amérique Latine : Les colombiens sont fou du smoothie de crabe fait à base de crabe cru. Gout peu appréciable mais résultats garantis parait-il. Le guarana venu d’Amazonie donnerait de la tonicité, augmenterait les capacités intellectuelles et physiques.

La plupart des aphrodisiaques se consomment sous une forme liquide et la magie opère à l’intérieur du corps. Fabriqués souvent de façon artisanale, il faut cependant faire attention lorsqu’on les utilise. On ne remet pas en cause leur efficacité mais leurs effets secondaires qui peuvent provoquer un effet radical chez certaines personnes.

Il faut donc bien se renseigner avant d’en consommer. Le meilleur aphrodisiaque reste dans ce que dégage votre partenaire et ce que ces gestes vous insufflent. Parfois pas besoin de booster pour se faire plaisir car la meilleure des potions magiques est en chacun de nous.