Zoom Le moustique

Ce petit insecte volant, à peine plus haut qu’un pépin de pastèque est le véritable terroriste de toutes les espèces de la planète. Quasi invisible et inaudible, il en existe pas moins de 3 500 espèces différentes répertoriées dont certaines plus dangereuses que d’autres pour l’homme.

Nous le connaissons tous, ce petit animal volant aux grandes pates fines avec une trompe que l’on pourrait qualifier aussi de dard tellement sa piqure peut avoir des effets urticants. Au passage il ou plutôt elle, nous injecte au moment de sa piqure quelques maladies comme le paludisme, la fièvre jaune, la dengue… Ce sont les femelles (des espèces Aedes, Anopheles et Culex) qui en sont les vecteurs car elles piquent les animaux ou les humains au moment de la ponte pour nourrir leurs oeufs. Le moustique n’est pas un vampire qui se nourrit de notre sang comme le pense la légende, leur alimentation est généralement basée sur le nectar des fruits et des fleurs. Ne pas oublier qu’il n’y a que 200 espèces qui piquent l’homme, les autres préfèrent les oiseaux.

Le moustique existe depuis la nuit des temps et a colonisé la terre entière à l’exception de l’Antarctique ! Ce roi des piqures adore les climats chauds et humides et même si sa durée de vie n’excède pas 15 jours, il arrive à faire de nombreux dégâts sur l’homme car il est attiré par le CO2 que nous expulsons à chaque respiration. Il est capable de nous repérer à une distance de 10 à 50m. Cependant il ne faut pas oublier qu’il a aussi un rôle dans le cercle de la nature et de la vie. En effet il participe à la pollinisation des plantes au même titre que les papillons ou les abeilles.

La star des moustiques car le plus dangereux et ayant connu une prolifération fulgurante ces dernières années est le "moustique tigre", facilement reconnaissable grâce aux rayures noires et blanches sur son corps et ses pattes. Il a réussi à conquérir de nombreux continents et à transmettre des maladies mortelles comme le virus Zika, le Chikungunya….

Pour éviter les piqures ou l’invasion de ce petit insecte, il existe différentes manières de se protéger :

Evitez l’eau stagnante : que vous ayez arrosé vos plantes ou que la pluie vous ait lassé quelques flaques d’eau, il est indispensable de les assécher. Les moustiques y prolifèrent et les femelles peuvent même y pondre.

Installer des plantes dites répulsives ou carnivores : vous pouvez les planter en pot ou directement dans la terre autour de votre maison. Elles feront le travail sans faire de bruits et certaines dégagent même de bonnes odeurs comme le basilic ou la citronnelle. Les plantes carnivores les attirent de par leurs couleurs et leurs formes, ils les prennent pour des fleurs. Vous pouvez vous rapprocher de professionnels pour faire le bon choix. Pensez à ne pas les laisser à la portée des enfants pour éviter tout accident.

Fermer les portes et fenêtres de votre maison à la nuit tombée.

Placer des moustiquaires dans les chambres.

Eviter les vêtements aux couleurs foncées (noir ou bleu) ou les vêtements moulants.

Evitez de garder de la transpiration corporelle. Les substances contenues dans notre sueur les attirent fortement donc pensez à vous laver !

Créer des pièges naturels : créer un mélange à bases d’huiles essentielles (citron, menthe poivrée…), les feuilles d’eucalyptus, un bouquet de géranium, l’huile de Monoï..

Il existe aussi des méthodes moins écologiques qui peuvent s’avérer efficaces mais dangereuses pour la santé ou l’environnement sur le long terme : les insecticides, les bracelets anti moustiques, les serpentins, les lotions ou crèmes anti moustiques…

Nous vous conseillons de rester vigilent et n’hésitez pas à consulter un médecin en cas de fièvre ou de maux de tête persistants. Rapprochez-vous aussi de l’Institut d’Hygiène pour avoir plus d’informations.