Zoom La portabilit茅, et si nous en parlions ?

Depuis le 3 septembre dernier, l’univers de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire s’est enrichi d’un nouvel élément : la portabilité.

Le terme portabilité est nouveau dans le jargon des clients des compagnies de téléphonie mobile. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur son sens mais surtout son fonctionnement. En effet, la portabilité selon Wikipédia est la possibilité pour un abonné de conserver son numéro en cas de changement d’opérateur. Trois cas de figure sont à cet effet possible. On a la possibilité du transfert du numéro depuis un opérateur de téléphonie mobile vers un autre opérateur mobile. Une autre concerne le transfert d’un numéro depuis un opérateur fixe vers un opérateur de téléphonie mobile. Puis enfin, le transfert d’un numéro fixe d’un opérateur à l’autre ou d’une région à l’autre chez le même opérateur. Dans notre cas, il s’agit pour le  consommateur, client de l’une des trois sociétés de téléphonie mobile de passer chez l’une ou l’autre tout en conservant son numéro de préférence.

Conditions d’éligibilité Selon les explications de l’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’ivoire (ARTCI) qui est l’organe chargé de rendre effective la portabilité, l’opération est simple. L’éligibilité à la portabilité demande de remplir certains critères. Au nombre de ceux-ci, avoir été identifié lors de la grande opération d’identification, avoir utilisé son numéro au cours des 60 derniers jours et surtout ne pas être en contentieux avec l’opérateur qu’on envisage d’abandonner. L’opération se fait dans un délai de 24 heures après la réception de la demande. Toutefois, il est à noter que si cette opération est gratuite, la nouvelle carte SIM pourrait être payante.

Comment identifier l’opérateur à appeler ? Des dispositions techniques ont été prises pour faciliter les appels. A travers donc des notifications de bienvenue qui seront activées sur les numéros portés, l’appelant pourra facilement identifier le réseau de son interlocuteur. Par ailleurs, cette opération de portabilité devrait d’ici 2019 déboucher sur une numérotation à dix chiffres.