Zoom La b没che de No毛l

Nous approchons du réveillon de Noel et le menu commence à se préparer. En dessert, nous faisons tous le choix automatique d’une bûche. Qu’elle soit glacée ou gâteau, nous avons tous ce même reflexe. Mais d’où nous vient cette tradition ?

Difficile de dater mais, d’après nos recherches, à l’époque du Moyen Age, il était de coutume lors du réveillon de Noel de brûler une bûche afin d’assurer une bonne récolte pour l’année à venir. Le choix se portait sur une bûche venant d’un arbre fruitier (symbole d’abondance) car la combustion lente pouvait durer plusieurs jours ce qui mettait encore plus de chances en jeu.

Chez les chrétiens, une bûche est placée dans la crèche afin de rappeler que le petit Jésus est né dans une étable et qu’elle a permis à ses parents de se réchauffer. De nombreuses légendes entourent l’origine de la bûche de Noel car certains disent aussi que pendant que la famille allait à la messe, l’un des membres restait sur place pour raviver le feu. D’autres disent aussi que lorsque ce feu était consumé, les cendres étaient conservées pour protéger la maison de la foudre ou du malheur.

Il semblerait que l’apparition de la bûche comme dessert de Noël date des années 1800. L’évolution de la société, des maisons et des moeurs a provoqué le remplacement de la bûche en bois par une bûche gâteau à partager avec ses proches le soir du réveillon. La recette de base était constituée de génoise (réalisée dans un moule particulier avant que le biscuit roulé n’apparaîsse), de la crème et du beurre. Certains osaient même un peu de fantaisie en rajoutant des décors (mini Père Noel, feuille de houx…)

Depuis, les pâtissiers se sont appropriés ce dessert légendaire et chacun y va de sa créativité et de son originalité au niveau de la composition, des couleurs mais aussi des parfums. La seule chose qu’ils n’ont pas osé toucher est sa forme cylindrique allongée qui inonde les étals et nous fait saliver.

Le plus important dans l’histoire de la bûche c’est qu’elle véhicule le même message : apporter du bonheur et de la chance à ceux qui la partagent.

Pensez à faire un voeu en mangeant la vôtre cette année, peut-être qu’il se réalisera en 2019 !