Zoom Halloween, une f锚te vieille de 3000 ans

C’est désormais un rituel auquel sacrifient plusieurs pays. Halloween est célébrée tous les ans avec ferveur et passion.

Depuis près de 3000 ans, le 31 octobre, a lieu la célébration d’Halloween.

Cette fête d’origine irlandaise revêt une très grande importance pour de nombreux pays anglophones. Effet de contagion oblige, des pays comme la France s’y sont mis.

Halloween, est née de la contraction de l’expression anglaise ‘’All Hallows Eve’’. Ce qui signifie en français ‘’le soir de tous les saints’’. Ce n’est d’ailleurs pas fortuit puisqu’Halloween précède la fête catholique de la Toussaint.

Origine de cette célébration

Retrouver les origines de cette fête nous oblige à un regard d’environ 3000 ans dans le rétroviseur de l’histoire. A la différence du calendrier grégorien, celui des Celtes s’achevait le 31 octobre. Ce jour était célébré la fête du Samain. Le Samain est la première des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique ancienne.

C’est un jour particulier parce qu’il n’appartenait ni à l’année écoulée, ni à celle qui débute. Pour cette célébration, toutes les portes restent ouvertes, une place est faite autour de la table puis des lanternes sont placées sur le chemin. L’objectif était de guider les âmes des défunts qui selon eux revenaient errer autour des maisons. La légende disait qu’elle permettait aux défunts non réincarnés de passer dans le monde des vivants.

En plein XIXsiècle, une famine frappa l’Irlande. Plusieurs irlandais s’exilèrent en Amérique avec naturellement Halloween, une tradition qui leur tenait à coeur.

La citrouille symbole d’Halloween

L’on a pu le constater, la citrouille symbolise la célébration d’Halloween. A en croire les légendes qui accompagnent cette tradition, l’usage de ce fruit n’est pas fortuit. La citrouille est associée à l’image d’un personnage de conte irlandais : Jack Stingy dit Jack O’lantern. En effet, ‘’cet homme qu’on décrit comme ivrogne et avare aurait tenté de défier le diable en lui promettant de vendre son âme contre des faveurs. Pour le punir, à sa mort, le diable lui aurait refusé l’entrée aux portes de l’enfer. Son ivrognerie l’empêchant d’accéder au paradis, il est condamné à errer dans les deux mondes. Dans les ténèbres, il demande une dernière faveur au diable, celle d’avoir de la braise. En possession de cette braise, Jack creusa un navet dans lequel il l’enfouit et s’en servit comme lanterne. Ce qui lui a valu le surnom de Jack à la lantern ou Jack O’lantern.

Depuis lors les irlandais ont pris l’habitude pour célébrer Halloween de creuser des navets et sculpter des visages, rendant ainsi hommage aux damnés.

Mais après leur migration aux Etats Unis, ils furent confrontés au manque de navets qui hélas n’y étaient pas cultivé. C’est alors que le choix se porta sur la citrouille qui est plus large et facile à creuser. Donc plus facile à servir de lanterne, sa couleur orange aidant.

Halloween d’aujourd’hui

Avec les années, cette fête a trouvé son sens sur le plan moderne car elle est l’occasion de faire la fête et de se déguiser. En effet là où certains pays comme le Mexique y voit un coté puriste et traditionnel, les autres y voient une occasion de s’amuser. Les enfants portent des déguisements effrayants (sorcières, momies, loups garous...) et parcourent les rues à la recherche de friandises ou de blagues à faire. Cette célébration représente aussi un moment important pour les commerçants qui s’en frottent les mains car quand on souhaite s’amuser on ne compte pas. Ceux-ci proposent tout un tas d’articles permettant de faire peur aux autres ou de se grimer en personnage effrayant. Durant cette période, toute la société de consommation tourne autour des fantômes, citrouilles etc ce qui prouve que cette célébration fait désormais partie intégrante de la culture populaire.

Le cinéma joue aussi son rôle en proposant de nombreux films autour de tueurs en série plus effrayants les uns que les autres ou de scénarios dignes de films d’horreur.

Et vous cette année, comment allez-vous célébrer Halloween ?