Zoom Devenir maman tout simplement

Cette aventure exceptionnelle et naturelle suscite mille interrogations. Heureusement, même s’il leur arrive d’en douter, toutes les femmes portent en elles les réponses simples à ces questions.

ETRE UNE BONNE MÈRE.

Chaque femme veut évidemment être une bonne mère. Oui, mais qu’est- ce qu’une bonnemère ? Celle qui voudra transmettre les valeurs familiales ? Celle dont l’éternelle douceur permettra tout à son enfant ou celle dont la rigueur guidera les choix ?

STOP ! Ces questions ne font que semer le doute et l’angoisse dans les esprits. Il n’existe pas de mauvaise mère dans la mesure où elle donne tout son amour et, ça, elle sait le faire. Le mieux est de se rappeler sa propre enfance, les meilleurs moments comme les quelques ratés et d’essayer de les reconstituer ou de les éviter pour constituer cet environnement de chaleur et de sécurité qui fait grandir les enfants.

LE SYNDROME DE LA MÈRE PARFAITE.

Les émissions de télé, les réseaux sociaux et les publications multiples culpabilisent les femmes. Il faut qu’elles soient actives, belles, cultivées, parfaites maîtresses de maison dotées de bébés qui tètent bien, ne pleurent pas la nuit ou d’enfants ni trop gros ni trop maigres qui travaillent bien en classe parce qu’elles surveillent leurs devoirs du soir. Ouf !!! Il est difficile d’échapper à ces nouvelles conventions, mais ne vous laissez pas intoxiquer sous peine d’y perdre votre joie de vivre, voire votre belle santé. Vos journées comptent 24 heures et vous avez aussi besoin de temps pour vous.

NE RESTEZ PAS SEULE,

face à ces “il faut”. Laissez-vous entourer, aider par les taties de votre entourage. Elles sont des sortes de mamies qui aimeraient bien le voir plus souvent ce petit chef d’oeuvre et, si vous êtes un couple, faites participer votre conjoint, le temps d’aller chez le coiffeur ou boire un verre avec une amie.

ARRÊTEZ DE VOUS CULPABILISER !

Et même si vous êtes attachée à votre travail, ne redoutez pas que votre vie professionnelle soit en danger en raison de votre grossesse. Il y a toujours des solutions pour se libérer le temps nécessaire. La crèche est le premier lieu de socialisation de votre enfant qui s’y adaptera très bien, Papa peut prendre le relais par moments, et une nounou peut compléter le timing pour vous permettre de temps en temps un dîner en amoureux avec votre chéri. Soyez vous même.

Votre entourage recevra les bienfaits de votre bonheur de vivre. Une super maman, c’est avant tout une femme épanouie qui fait comme elle peut avec joie.