Sport Le team Foul鈥橤as s鈥檕ffre le 43eme Rallye du Bandama.
Publi茅 il y a 6 mois Vues: 258

La Rallye du Bandama est connu comme étant un des plus durs sur le plan mécanique et physique. Cette nouvelle édition qui s’est déroulée autour de la ville de Yamoussoukro comprenait un parcours total de 248.22 km. C’est avec grand plaisir que nous avons assisté à la victoire de Soumaoro Moriféré et Romain Comas qui ont décidé une nouvelle fois d’écrire leur nom dans l’histoire du sport automobile ivoirien en décrochant le titre suprême.

Tout a commencé sous un soleil de plomb le vendredi 10 février au matin. Pas moins de 30 équipages étaient inscrits pour s’affronter sur cette 1ere étape du championnat d’Afrique et du championnat national. Une fois les vérifications techniques et administratives terminées, les bolides de course sont placés en parc fermé sur le parking de l’Hôtel Président.En fin d’aprèsmidi, direction la Fondation Felix Houphouët Boigny pour la super spéciale sur circuit fermé. La population de Yamoussoukro a répondu présent en grand nombre pour voir passer de près les voitures de rallye et assister au spectacle. Sur cette 1ère épreuve, certains équipages connaissent leurs 1ers ennuis mécaniques tandis que Gary Chaynes et Bruno Laborde s’en sortent avec le meilleur temps. Après avoir remis les voitures en parc fermé, les pilotes et copilotes ont quartier libre jusqu’au lendemain matin.

Ce fut un réveil aux aurores pour toute l’organisation du Bandama car la journée du samedi 11 février s’annonçait mouvementée et intense. Après être passées sous le podium de départ, les voitures se sont élancées sur les différentes spéciales de la journée. Au fur et à mesure que la chaleur prenait place dans la capitale administrative, les annonces d’abandons revenaient au PC du rallye. Sur les 29 équipages au départ de cette 2eme journée, seuls 17 sont revenus intacts à l’assistance. La grande majorité des abandons est due à des ennuis mécaniques car les pistes de Yakro leur ont réservé de nombreuses surprises. Cette journée fut qualifi ée d’hécatombe par les organisateurs et le public car cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu autant de voitures et d’équipages rester à l’assistance alors que la course n’était pas terminée. Même l’équipage zambien, Leroy Gomes et Urshula Gomes, venu spécialement pour concourir pour le championnat d’Afrique a dû déclarer forfait en raison d’un souci mécanique. A la fin de la journée un classement commence à se dessiner même si les concurrents savent bien que rien n’est joué. Le suspens perdure… Le dimanche 12 février, le public a pu voir partir une dizaine de voitures sur la ligne de départ. Il ne leur restait que quelques heures pour tenter de battre le chrono.

La pression était importante et se ressentait à travers tout le paddock. Malheureusement, en pleine spéciale, Gary Chaynes et Bruno Laborde ont été obligés d’abandonner la course au titre. Ce qui a propulsé et annoncé le podium final. En effet les deux challengers, Chaynes et Soumaoro n’étaient séparés que de quelques secondes. La moindre erreur de l’un donnait donc la victoire à l’autre. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée le dimanche midi sur l’esplanade de l’Hôtel Président avec la présence du ministre des Sports, Albert Amichia, passionné de sport automobile. Sur le podium, on a donc retrouvé Soumaoro Moriféré et Romain Comas de Miranda sur la plus haute marche. Cette nouvelle victoire contient beaucoup de sens et d’émotions pour “Soum” qui inscrit ainsi son 4eme triomphe au Bandama ! Avec son copilote, ils ont survolé les pistes et offert du show au public et amis du sport automobile. Sur la 2nde marche on a découvert un nouveau duo : Tino Abondio et Hugo Borges. Un équipage discret qui a baptisé sa voiture, arrivée en Côte d’Ivoire 48h avant le départ, sur les pistes ivoiriennes lors de ce rallye mythique. C’est donc une belle entrée en matière ! La 3eme place a été gagnée fièrement par Loïc Malherbe et Thierry Brion, deux habitués des podiums qui s’offrent une fois de plus une belle place au début de ce championnat 2017.

Dans la catégorie 2 roues motrices, Thierry Pansolin & Alison Borg ont décroché la 1ere place suivis de Frédéric Gigault & Nicolas Kiendrebeogo. Daouda Ouattara et Ibitowa Jamal ferment ce podium. Félicitations à eux car le terrain n’a pas toujours été favorable pour leurs petites voitures. Il est à noter que la Côte d’Ivoire recevait une fois de plus la visite des observateurs FIA venus apprécier le travail de la Fédération et les encourager dans leurs efforts. Une nouvelle catégorie a fait son apparition, les SSV, aussi connus sous le nom de Buggy. Ils étaient deux à participer à cette compétition. L’un des deux était piloté par Daniel Assaf et Pascal Vigneron et a pu fièrement franchir la ligne d’arrivée, inscrivant ainsi une nouvelle page dans le sport automobile ivoirien. Tous les participants sont à applaudir car ils font désormais partie de la légende ! RDV l’année prochaine pour de nouvelles sensations sur les pistes de Yamoussoukro.