Sport Le Chaudron de Dimbokro

La liste des engag茅s de ce 4猫me Rallye du N鈥橺I DIMBOKRO, 6猫me manche du Championnat de C么te d鈥橧voire des Rallyes a recens茅 15 courageux 茅quipages stakhanovistes d茅cid茅s 脿 venir endurer la chaleur l茅gendaire du chaudron de Dimbokro.

Et dès la superspéciale du vendredi, le 16ème équipage, celui de la voiture ouvreuse va tout de suite donner la tonalité et chauffer un peu plus les esprits, Jean-Luc Eerebout et son copi vont faire voler la latérite sur leur Maverick X3. Dès cet instant tout va aller crescendo et bien plus tard ce soir là les rives du N’Zi s’apaiseront petit à petit, rougies des nuages de latérite recrachés par cette piste torturée et brûlante. Gary Chaynes etDidier Leborgne affolent, eux, le plateau et les chronos, l’ex Yellow Machine aux couleurs désormais de la latérite ivoirienne donne le “la”, Moriféré Soumaoro et Romain Comas de Miranda (Mitsubishi Evo X) ex-aequo avec Loïc Malherbe et Thierry Brion (Subaru Impreza) sont 2 et 3, Farid Assaf hisse son Maverick X3 en 6ème position au scratch, suivi du trio du classement deux roues motrices, Claude Macquet et Brieux Jacobi (Peugeot 206), Thierry et Nico Pansolin (Peugeot 207) et Pascal Cathelineau et Michel Luce (Peugeot 206). On l’a compris à cet instant, même si la trainée de poudre laissée par l’Evo X de Gary et Didier a plusieurs longueurs d’avance, que ce soit en 4 roues motrices, en 2 roues motrices ou en SSV le plateau ne demande qu’à s’enflammer et chacun part à la conquête de son grâal.

Samedi 16 septembre, 7h00, les reconnaissances des 8 spéciales de la journée sont lancées. Ce sera sec, poussiéreux et rapide, très, très rapide ! Et dès la première paire de spéciales les abandons frappent, la piste prélève son dû, Pascal Brossier et Alexandre Barbary (Mitsubishi Evo 9) en quête de sensations ainsi que les démonstratifs Farid Assaf et Georges El Raheb (Maverick X3) sur casses mécaniques. Pendant ce temps Gary Chaynes et Didier Leborgne enfilent les chronos comme d’autres des perles et ne quitteront plus la tête jusqu’à la victoire finale avec des pointes de vitesse affolantes de 210 km/h et une décontraction toute aussi affolante.

Maxime Abondio et Hugo Borges (Mitsubishi Evo 9) raflent les points du Championnat avec une course éblouissante et pleine de lucidité devant les deux équipages Loïc Malherbe/Thierry Brion et Moriféré Soumaoro/Romain Comas qui ont lutté pied à pied tout au long de ce Rallye. En deux roues motrices, là aussi très belle course  du père et du fils, Thierry et Nico Pansolin arrachent de haute lutte une très belle 5ème place et premier 2 roues motrices devant Claude Macquet et Brieux Jacoby eux mêmes sous la pression du 7ème au scratch Dani “Bandama” Assaf et Jesus kouadio (Maverick X3), 8ème et 3ème deux roues motrices Frédéric Gigault et Nicolas Kiendrebeogo (Peugeot 106) avec maestria ! Derrière suivent Marc Antoine Yapo et Kouakou Kouassi Lenoir (Toyota Corolla) 9ème, Pascal Cathelineau et Michel Luce 10ème, Roland Kouassi Lenoir et Yarène Kouassi Lenoir (Peugeot 206) 11ème, Daouda Ouattara et Djamali Ibittowa (Peugeot 205) 12ème et enfin Ibrahim Kanaté et Maxime Yao (Peugeot 206) 13ème. Une chose est sûre les 3 dernières manches du Championnat seront hautes en couleurs et chaudes, même si, ce week end, il fallait être fort, très fort pour tirer ses marrons du feu de Dimbokro !