Sport Jeux Paralympiques de Rio 2016
Publi茅 il y a 1 ans Vues: 405

Les Jeux Paralympiques r茅unissent des athl猫tes pr茅sentant un handicap et dont les pays sont affili茅s au Comit茅 International Paralympique pour des 茅preuves handisports. La XVe 茅dition a eu lieu 脿 Rio de Janeiro au Br茅sil. Au nombre des nations participan

Cinq athlètes issus de deux disciplines sportives à savoir la dynamophilie (powerlifting) et l’athlétisme (sprint, saut en longueur, lancer de poids et javelot) ont défendu le drapeau ivoirien aux Jeux Paralympiques. Une participation qui s’est soldée par l’obtention d’une médaille d’argent en saut en longueur. Médaille raflée par Fatimata Diasso âgée de 26 ans et atteinte de cécité. Elle est arrivée deuxième avec un saut de 4.89 m derrière la brésilienne Costa D’Oliveira Silvania (4.98m). Avec une visibilité quasiment nulle (1/10e) à chaque œil, elle a couru les yeux bandés avec l’aide d’un guide. Aussi, est-elle arrivée 3e à l’épreuve des séries (13.10) au 100m.

Des efforts à saluer

Même s’ils sont rentrés sans médaille, ils sortent pour certains la tête haute de cette compétition et leurs efforts sont à saluer. Il s’agit de Richard Duffi Benian et Jean Luc Noumbo Kouamé.

Agé de 25 ans, Richard Duffi Benian est un athlète nain qui compétissait pour le lancer de javelot masculin F40/41 (nains). Avec un lancer de 30.31, il a terminé à la 10e place du classement général. La médaille d’or dans cette discipline est revenue à l’Irakien Kovan Abdulraheem (42.85). A sa suite, Jean-Luc Noumbo Kouamé est arrivé en finale du 400m T45/46/74 réservé aux amputés d’un ou de deux bras ou autre handicap au tronc.

Au nombre de ces athlètes figuraient Alidou Diamoutene champion d’Afrique et vice-champion du monde des -48kg en haltérophilie et -54 kg en dynamophilie. Clarisse Sebehe Lago la plus jeune du groupe (18 ans) qui compétissait en  lancer de poids féminin dans la catégorie  F40 (nain).

La Côte d’Ivoire détient après ces XVe Jeux Paralympiques de Rio, cinq médailles dont  3 en or remportées par Oumar Koné (2 à Atlanta en 1996 et 1 à Sydney en 2000) ; une de bronze à Sydney remportée par Ferdinand Koffi puis celle de Diasso Fatimata.