Sport Gabon
Publi茅 il y a 11 mois Vues: 360

Capitale du football africain!

Comme tous les deux ans, le plus important rendez-vous footballistique du continent africain tiendra en haleine tous les aficionados du ballon rond. Le Gabon sera trois semaines durant, la capitale du football avec la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Samba, la mascotte de la CAN 2017 accueillera les milliers de supporters qui effectueront le déplacement pour soutenir leurs sélections nationales. Seize (16) équipes réparties en quatre poules disputeront trente deux matches avec en point de mire le trophée continental détenu par la Côte d’Ivoire. Quatre stades situés à Libreville, Franceville, Port Gentil et Oyem abriteront les différentes rencontrent qui, on le présume, seront de très belle facture.

Poule A

Gabon, Cameroun, Burkina Faso, Guinée Bissau

Pays hôte, le Gabo ouvre le bal le 14 janvier. Il sera opposé à la Guinée Bissau qui, pour la première fois de son histoire, participe à une phase finale de coupe d’Afrique. Cette équipe du Gabon pourra toutefois compter sur l’expérience de son capitaine Pierre Emerick Aubameyang et de Mario Lemina de la Juventus de Turin. Le Cameroun, ces dernières années, a montré une forme en deçà de celle qu’on lui connaissait. Le football n’étant pas une science exacte, il faut compter avec les lions indomptables qui regorgent de joueurs talentueux tels que Vincent Abubakar ou encore Nkoulou et Aurélien Chedjou. Qualifié in extremis, le Burkina Faso pourra s’appuyer sur des individualités notamment son buteur Banou Diawara pour la conquête de ce trophée.

Poule B

Algérie, Tunisie, Sénégal, Zimbabwe

Cette poule qualifiée de “Poule de la mort’’ réunit des sélections au mieux de leur forme. Le Sénégal, première nation africaine selon le classement FIFA, a réalisé une belle campagne de qualification. L’Algérie, portée par une génération de joueurs (Slimani,
Mharez…) aussi talentueux les uns que les autres court après un second trophée depuis 1990. La Tunisie quant à elle reste l’équipe à surveiller de près. Avec un jeu assez singulier, la Tunisie est capable de créer la surprise là où on s’y attend le moins. Aucun pari n’est fait à l’endroit du Zimbabwe qui, du reste, est la sélection la plus faible groupe.

Poule C

Côte d’Ivoire, RD Congo, Maroc, Togo

Une poule qu’on dirait de choc. Les jeux s’annoncent serrés d’autant plus que cette poule réunit trois nations titrées ainsi que le tenant du titre qu’est la Côte d’Ivoire. En dépit de l’absence de Gervinho, Yaya Touré, Michel Dussuyer devra compter sur une équipe entièrement rajeunie avec d’énormes potentialités. Hervé Renard, tentera de préserver sa renommée en offrant le saint graal aux lions de l’Atlas. Miraculé, le Togo tentera tant bien que mal de sauver son honneur en offrant une prestation de qualité pour se réconcilier avec son peuple. La RD Congo, 3ème à la dernière CAN n’est pas à négliger.

Poule D

Ghana, Mali, Egypte, Ouganda

Une poule qui s’apparente à celle de la Côte d’Ivoire. Sans nul doute, les rencontres seront électriques. Sorti 2ème de la dernière CAN, le Ghana tentera un baroud d’honneur. Après un passage à vide, l’Egypte signe son retour. Le Mali et l’Ouganda apparaissent les plus faibles mais seul le temps nous permettra de juger chacune des formations.

500 000 billets en vente…

Les autorités gabonaises, tirant les leçons des éditions précédentes ont voulu que cette messe du football africain soit vécue par toutes les populations. Fort de ce constat, les prix des tickets d’entrée ont été étudiés de sorte à emmener le maximum de personnes vers les stades pour une réussite de la CAN. 500 000 billets ont été mis en vente depuis le 15 décembre 2016 dans les perceptions et trésoreries des quatre villes qui abriteront les matches. Il convient de préciser que le prix des billets s’échelonne de 500 à 40 000 FCFA. Il ne sera pas le même pour la cérémonie d’ouverture prévue au stade l’amitié de Libreville avec la rencontre Gabon - Guinée Bissau, de 2000 à 20 000Fcfa. La finale de cette 31ème édition est prévue pour le 5 février 2017 au Stade de l’Amitié de Libreville.