Sport 45猫me Rallye du Bandama

Il a été rebaptisé le « Bandama du cinquantenaire » en raison des 50 ans d’existence de l’évènement. Même si sous sa nouvelle forme il comporte moins de kilomètres, le rêve reste le même pour tous les pilotes qui font tout pour être au départ de ce RDV historique.

Le Rallye du Bandama est l’épreuve d’ouverture du Championnat d’Afrique des Rallyes et celle du Championnat Ivoirien. Cette année, nous avons eu l’honneur de recevoir des équipages étrangers venus de France et du Kenya. Ils étaient 50 équipages inscrits (toutes catégories confondues) et présents dès le mardi 19 février sur Yamoussoukro pour effectuer les reconnaissances officielles du parcours.

Le vendredi 22 février a démarré avec les vérifications techniques et administratives sous la supervision des membres de la FIA venus spécialement pour l’occasion. Puis ce fut la mise en parc fermé avant le briefing des pilotes et le départ de la compétition. La 1ere étape s’est déroulée en milieu d’après-midi sous la forme d’une « Super Spéciale » devant la Fondation Felix Houphouët Boigny. Les étrangers se sont imposés donnant le ton des prochaines épreuves.

Au réveil ce samedi 23 février, tous les équipages savent que cette journée sera déterminante pour pouvoir accéder au podium. A l’assistance, sur le parking de l’Hôtel Président, l’ambiance est studieuse, chaque voiture se fait chouchouter et les équipages se préparent. La Skoda WRC (voiture préparée pour le championnat du monde) de l’équipage Kenyan est la 1ère à s’élancer. Les ivoiriens ne lâchent rien et se battent comme des lions tout au long de la journée. Cependant, dès les 1ères assistances, les mauvais retours se font entendre au PC. Les favoris connaissent des difficultés mécaniques. Certains auront la chance de pouvoir repartir tandis que d’autres devront abandonner. Le duo Dumas & Giraudet ne pourra pas finir la journée ce qui laissera la place à un outsider que l’on n’attendait pas, l’équipage ivoirien Bottari & Chapalain. On peut compter aussi sur Molinie & Tribout ainsi que Abondio & Borges pour maintenir la pression.

La 2ème journée sera courte et mouvementée ! Les participants n’ont que quelques heures pour faire la différence. L’épreuve de 60km sera décisive. Parmi les 2 roues motrices, la bataille est aussi intense car personne ne veut laisser sa place. Pareil du côté des SSV où les étrangers mettent une certaine pression sur les nationaux. Au fur et à mesure, le podium se dessinera à travers les différentes catégories.

L’équipage Kenyan avec Baryan Manvir & Sturrock Drew (champions d’Afrique 2018) remporte la 1ère place du Championnat d’Afrique 2019. Le 2ème n’est autre que l’équipage ivoirien inattendu Cyril Bottari & Benoit Chapalain qui malgré des ennuis de moteur ont su ménager leur Subaru pour terminer ce Bandama qui avait une valeur à la fois sentimentale et symbolique pour eux.

Dans le classement national, Tino Abondio & Hugo Borges arrachent la 1ère place suivi de Cyril Bottari et Benoit Chapalain en 2èmes.

Dans la catégorie 2 roues motrices : 1ers Thierry Pansolin & Robert Borg, 2èmes Kanaté Ahmed & Kouassi-Lenoir Irène, 3èmes Ouattara Daouda & Ibitowa Djamal.

Coté SSV : Piallat Bernard & Piallat Tom (1ers), Thierry Richard & Gral Denis (2èmes), Pulvéric Gilles & Pulvéric Isabelle (3èmes).

Le champagne a coulé à flots à l’Hôtel Président en ce dimanche 24 février 2019 !

La FISA tient à remercier tous ceux qui ont aidé de près ou de loin au succès de cette édition anniversaire !