Sport 2猫me rallye de Jacqueville

Bien mal informés ont été ceux qui avait parié sur un rallye les roues dans l’eau, car ce fut sous une étonnante chaleur caniculaire que s’est déroulée les 30 et 31 Mars 2019 la 2nde édition du Rallye de Jacqueville.

Comptant pour la seconde épreuve du championnat national de Côte d’ivoire des rallyes de terre, cette épreuve a enregistré 21 équipages,  tous désireux de confirmer, rattraper ou encore ré essayer leurs tentatives respectives du rallye du Bandama en février dernier. Après les vérifications faites à Abidjan deux jours avant la dite compétition c’est assez sereinement que les équipages dès 6 h du matin du samedi ont découvert les 139.32 km  de pistes très sinueuses et techniques entre forêt et cocoteraie, et les 3.0 km d’une super-spéciale face au grand lycée professionnel de Jacqueville.

Super spéciale

Samedi 10 h coup d’envoi du cortège des véhicules participants devant les autorités locales et un public de passionnés ayant préféré le vrombissement des moteurs au ronronnement des vagues. Sur le circuit fermé de la super spéciale ce sont les 2 roues motrices qui s’élancent et le duo Bruno Cordel  & Roy Nicolas  signe le meilleur temps et affirme son intention de s’imposer dans cette compétition. Gary Chaynes  & Didier le Borgne leur emboitent le pas et prennent la tête des 4 roues motrices.

Les SSV venus parfaire la préparation de leurs véhicules vont suivre, au grand plaisir du public, qui découvrait les “araignées”  pour la première fois. Farid Assaf accompagné de Christophe Servant signe un temps Scratch qui fait rugir l’assistance. Grosse frayeur à noter pour Frédéric Nobou  & Daniel Coulibaly  qui prennent un virage spectaculaire sur deux roues à tout allure (A ne pas refaire chez vous) .

Boucle 1

La dureté implacable du rallye reprend ses droits sur les pistes sableuses mettant un terme aux espoirs de retour des équipages Pascal Brossier & Alexandre Babary et Pascal Schmit & Hijazi Abdallah en 4 roues motrices tous deux victimes de pannes mécaniques. Malick Ouangré & Landry Koeta en 2 roues motrices se désolidarisent d’un pneu en pleine course et ne peuvent repartir. Leurs concurrents ne sont pas en reste et pour tous les équipages encore en course, les galères vont se succéder tout au long du samedi. En fin de journée, les équipages Soumaoro Moriféré & Soumaoro Aissata finiront en tête. Les assistances mécaniques feront de la magie pour faire rentrer les véhicules des autres concurrents en parc fermé.

Boucle 2

Au matin du dimanche, les miracles de la veille n’auront finalement pas permis à l’équipage Chaynes & le Borgne de repartir. Les Soumaoro sur leur EVO 10 finissent 1ers des 4 roues motrices. Gigault & Kiendrebeogo s’offrent la 2eme place et leur 1er podium dans cette catégorie. Abondio & Borges assurent une 3ème position ce qui maintient l’écart au classement général national. Au final d’une course sans faute Cordel & Roy finissent en tête des 2 roues et confirment qu’ils ont une sacrée 205 et une volonté de fer ! Ils sont suivis par Adama & Kouassi mais la bonne opération reste la troisième place de Kanate & Lenoir qui gardent la tête du championnat des 2 roues motrices. Chez les SSV, même si les enjeux n’y étaient pas, la bagarre entre les équipages Cadorel & Meo et Assaf & Servant a tenu toutes ses promesses laissant finalement l’avantage à la fougue de ces derniers. Un duo prometteur. Le

Club SMCCI aura agréablement surpris tous les participants en offrant un beau rallye plus technique que prévu et surtout une superbe cérémonie de remise des prix sur les bords de mer de la délicieuse Jacqueville. RDV l’année prochaine pour la 3eme édition à Jacqueville.