Zoom Un cerveau en bonne sant茅 avec la Chiropratique

Pour bien comprendre le cerveau et son fonctionnement il est n茅cessaire de s鈥檌nt茅resser 脿 sa constitution et 脿 son architecture. Le cerveau est l鈥檕rgane le mieux prot茅g茅. Il est compos茅 de plus de 100 milliards de cellules nerveuses appel茅es les 芦 neuron

Il se divise en deux hémisphères droit et gauche. Chacun d’entre eux est composé par des lobes : frontal, temporal, pariétal et occipital.

De façon générale, chacun de ces lobes est impliqué dans des fonctions corporelles spécifiques. Par exemple, le lobe frontal est chargé de la coordination motrice volontaire, le lobe pariétal est responsable de la conscience du corps et de son environnement, le lobe temporal gère la mémoire, l’audition et les émotions et le lobe occipital a comme rôle l’intégration des messages.

Le cerveau est un véritable chef d’orchestre gérant sans arrêt des fonctions d’une importance vitale comme la respiration, la pression artérielle, la digestion, le sommeil ou la posture entre autres.

L’influx nerveux se propage tout le long de nôtre système nerveux par l’intermédiaire des neurones  jusqu’aux tissus périphériques.

Du point de vue cognitif le cerveau est responsable des fonctions telles que la mémoire, la concentration, le raisonnement, la résolution des problèmes, l’attention et la prise de décisions. Une altération de ces fonctions due à une diminution de l’activité corticale peut entrainer des troubles chez l’enfant comme le déficit d’attention, l’hyperactivité ou la fatigue chronique de même que chez l’adolescent.

Les troubles cognitifs liés à ces maux pourraient être associés à l’échec scolaire de ces enfants.

PRENDRE SOIN DE SON CERVEAU

La neuroplasticité, c’est l’habilité du cerveau à se réorganiser par lui- même en formant des nombreuses connexions neuronales. Beaucoup de personnes sont familières de la neuroplasticité négative ; laquelle cause une augmentation de lassitude cérébrale, de perte de la mémoire et une apparition de la confusion mentale. En revanche, la neuroplasticité positive peut être stimulé de plusieurs façons. Ainsi, une des méthodes la plus importante pour booster le cerveau et le soigner, ce sont les soins chiropratiques.

Le déficit d’attention et l’échec scolaire sont fortement liés à un cerveau défaillant chez l’enfant. La diminution des fonctions cognitives peut entrainer des problèmes de comportement, des troubles de la concentration ou l’hyperactivité.

Comment améliorer les compétences cognitives?

La réponse passe par l’activation sélective de certaines zones corticales du cerveau.

Le célèbre neurochirurgien français Prof. Hugues Duffau a constaté, après des années de recherche et de travaux exhaustifs, que le cerveau est capable de se régénérer. Comment est-ce possible ? Le fait d’avoir des connexions neuronales alternatives à proximité favorisent la réparation des lésions cérébrales. C’est pour cela qu’après avoir souffert d’un accident vasculaire cérébral il y a une forte probabilité de récupérer les fonctions perdues, grâce à la misse en place des connexions neuronales alternatives qui sont proches du siège de la lésion. Il suffit d’une stimulation adéquate par des ajustements chiropratiques spécifiques, des exercices adaptés à chaque patient, et une hygiène alimentaire rigoureuse pour retrouver l’état de sante perdue.

La chiropratique au secours du cerveau 

La chiropratique propose une approche scientifique et naturelle.

Grace aux ajustements chiropratiques prodigués au cours d’une séance chiropratique on peut améliorer le fonctionnement du cerveau. Ces ajustements activent des récepteurs articulaires et de positionnement en changeant l’information qui arrive au cerveau.

 A travers la chiropratique il est possible de moduler l’influx nerveux en ciblant le tissu défaillant. En fonction de la zone du cortex cérébral qu’on veut stimuler, on agit de façon sélective via les ajustements sur une partie précise du corps.

En définitive, pour pouvoir faire face aux troubles liés au fonctionnement du cerveau, la chiropratique propose un suivi régulier du système nerveux. Lors d’une visite chez le chiropraticien on assure l’élimination des subluxations vertébrales qui sont à l’origine des interférences au niveau de la moelle épinière. Ces subluxations influencent le cerveau de façon négative et entraînent une prédisposition à des maladies du système nerveux.

Quelles sont les stratégies pour maintenir un cerveau en bonne sante ?

De nombreuses études ont démontré que la pratique régulière de la méditation, les habitudes alimentaires saines et l’exercice régulier de l’activité physique associés a un suivi chiropratique peuvent aider votre cerveau à vieillir de façon harmonieuse et en bonne santé.

Le cerveau est capable de se régénérer et de progresser tout au long de la vie. Il suffit pour cela qu’il reste actif.