Cuisine Les aliments exotiques

Rien qu’à y penser, la consommation de certains aliments parait dégoutante. Frits, cuits, ou grillés, certains les disent délicieux. Jadis propres à certaines cultures, leur consommation s’est répandue.

Manger des insectes sous quelque forme que ce soit : inimaginable. Mais il faut vite franchir le pas car l’assaisonnement vient faire la différence. L’Asie depuis toujours est caractérisée par ses goûts exotiques. C’est avec étonnement que plusieurs autres peuples leur ont emboîté le pas. Ainsi il est donné de voir dans certaines assiettes des abeilles, des fourmis, des chenilles et d’autres insectes.

LES ABEILLES :

Elles ont un goût de miel. Les larves sont consommées comme encas. Elles sont cuisinées dans du beurre avec des champignons et du lard. En chine, les abeilles sont mangées pour soigner les maux de gorge.

LES FOURMIS :

Il en existe plusieurs sortes qui sont propres à la consommation. Les aborigènes australiens mangent des fourmis crues au goût de miel.

En Thaïlande, les fourmis rouges ainsi que leurs oeufs sont utilisés pour agrémenter les salades. En Colombie également, les fourmis sont cuites sous forme de pop-corn ou de noisettes.

LES CAFARDS :

Ils sont mangés rôtis, cuits ou grillés. Ceux de Madagascar, dit-on, ont le goût et la texture du poulet. Il ne s’agirait pas des cafards qu’on rencontre dans les égouts mais de cafards issus d’élevages destinés à la consommation et la fabrication de produits pharmaceutiques.

LES CHENILLES DE KARITÉ :

Ce sont des insectes qu’on retrouve sur l’arbre de karité car ils se nourrissent de ses feuilles. Séchées, ces chenilles sont consommées aussi bien au Burkina Faso qu’en Côte d’Ivoire. On les dit riches en potassium, calcium, magnésium et en vitamines A, D, E.

LE CHARANÇON ROUGE DES PALMIERS :

C’est un petit insecte volant que l’on retrouve la plupart du temps dans le palmier. En Côte d’Ivoire, les extracteurs de vin de palme le rencontrent au quotidien. Sa larve très charnue se consomme grillée.

LES SAUTERELLES :

Au Mexique, les vendeurs de sauterelles grillées remplacent les vendeurs de frites et autres bretzels. L’insecte n’a certes pas le goût de la crevette ou du homard car il est plus sec et plus salé, mais il s’en rapproche. En outre, ces insectes sont «halal» et donc autorisés pour les musulmans.